Que faire en cas de bug avec votre iMac ?

le 31/07/2018

Si votre iMac a vraiment planté, vous verrez apparaitre une petite roue colorée sur votre écran à la place du curseur. Tout ce que vous aurez à faire à ce moment, c’est de patienter. Si rien ne change au bout de quelques minutes, n’hésitez pas à suivre l’une des astuces listées ci-dessous.

Ouvrir la fenêtre « Forcer à quitter »

Pour résoudre les problèmes liés au bug d’un iMac , la première astuce consiste à ouvrir la fenêtre « Forcer à quitter » (celle-ci se trouve en haut à gauche de l’écran, dans le menu Pomme).

Si vous ne parvenez pas à accéder au menu Pomme avec votre souris (c’est généralement le cas lorsque l’iMac a planté), appuyez simultanément sur ces 3 touches : Alt, Cmd et Esc. Une fenêtre s’ouvrira par la suite, avec la liste de toutes les applications actives. Consultez ladite liste, cherchez les applications avec l’indication « Ne répond pas » et cliquez sur « Forcer à quitter ».

Grâce à cette manipulation, toutes les applications bloquées seront automatiquement fermées et vous devriez normalement reprendre le contrôle de votre ordinateur.

Ouvrir le Moniteur d’activité

Ouvrir le moniteur d’activité est une autre solution qui permet de résoudre les problèmes de bugs d’iMac. Pour cela, tapez tout simplement « Moniteur d’activité » dans la Spotlight (il s’agit de la zone de recherche située en haut à droite de l’écran).

Après l’ouverture de la fenêtre d’activités, cliquez sur « Processeur » et identifiez les outils et applications les plus gourmands en CPU (dans la majeure partie des cas, l’iMac plante lorsqu’une application consomme plus de 80% de CPU). Sélectionnez-les ensuite et forcez-les à quitter. Cela devrait normalement résoudre le problème.

Démarrer en mode sans échec

Encore appelé démarrage sans extensions, le mode sans échec empêche certains logiciels et applications de s’ouvrir ou se charger automatiquement, et permet à l’iMac d’effectuer des vérifications au démarrage.

Voici comment démarrer en mode sans échec :

  • allumez l’iMac et maintenez immédiatement la touche Maj pendant quelques secondes, et ce jusqu’à l’affichage du logo Apple ;
  • lorsque la fenêtre d’ouverture de session apparait, relâchez la touche Maj ;
  • si le système de protection de fichiers FileVault est présent sur le disque de démarrage, vous serez invité à vous identifier 2 fois (une fois pour le déverrouillage du disque de démarrage et l’autre pour la connexion au Finder).

Pour quitter le mode sans échec, il suffit juste de redémarrer l’iMac et de n’appuyer sur aucune touche par la suite.

Réinitialiser le contrôleur de gestion du système (SMC)

  • Éteignez votre iMac ;
  • Débranchez le câble d’alimentation ;
  • Maintenez le bouton d’allumage pendant 5 à 10 secondes et relâchez-le ensuite ;
  • Rebranchez le cordon d’alimentation ;
  • Appuyez de nouveau sur le bouton d’allumage (sans le maintenir cette fois).

Réinitialiser la mémoire NVRAM

Si le bug provient du disque de démarrage d’un kernel panic, l’écran ou les haut-parleurs, la réinitialisation de la mémoire NVRAM est susceptible de le résoudre. Voici les manipulations à effectuer :

  • démarrez l’iMac ;
  • appuyez simultanément sur les touches Cmd, Option, P et R, jusqu’à ce que vous entendiez 2 fois la tonalité d’initialisation ;
  • relâchez ensuite les touches et redémarrez l’ordinateur.

Pour information, la réinitialisation de la mémoire NVRAM est un reset de l’iMac et ses composants.

Éteindre l’ordinateur

Bien qu’elle soit radicale, cette astuce présente l’avantage majeur d’être très efficace et facile à appliquer. Il vous suffira juste de maintenir le bouton d’allumage de l’iMac pendant 5 à 10 secondes, jusqu’à l’arrêt complet. Patientez ensuite quelques minutes et rallumez l’ordinateur.

Il est important de préciser que cette manipulation n’endommage pas l’iMac.

L’utilisation d’un logiciel tiers

Si aucune des manipulations mentionnées ci-dessus ne permet de résoudre le bug, il est possible que le problème soit plus important. Pour faire le diagnostic, il est conseillé d’utiliser des programmes tels que CleanMyMac, MacReviver, Stellar SpeedUp Mac, MacBooster, …

Ces logiciels dédiés détectent automatiquement les anomalies présentes dans l’iMac et indiquent les solutions à mettre en place.

Le disque et le système sont saturés, la RAM est insuffisante par rapport aux ressources utilisées par les applications, plusieurs logiciels sont exécutés au même moment au démarrage, … Ce ne sont là que quelques-unes des causes possibles de bugs.

Contacter un professionnel agréé

Si vous ne voulez pas effectuer les manipulations vous-même, n’hésitez pas à contacter un professionnel agréé comme Cyber Jay. Ses techniciens ont notamment été formés pour résoudre tous les types de bugs sur iMac dans les meilleurs délais.